Ma grossesse de A à Y

SAM_4076.jpg1

Ceci est mon histoire…Rien que mon histoire…

Pour la plupart d’entre nous, ces 9 mois sont attendus, rêvés, désirés. Impatiemment et souvent, maladroitement.

Je regarde chaque jour mon bébé devenir un petit homme et, je songe à cette épopée.

Ah la grossesse, quelle aventure ! Un véritable ascenseur émotionnel …

Il y a les souvenirs qui me font sourire…Je pense bien évidemment à nos 3 rencontres télévisuelles, ces inoubliables réunions familiales en visio-conférence que l’on nomme « échographies ».

Il y a ceux qui me font rire, comme cette irrésistible et insatiable envie de fraises du petit fromage tout rond et enrobé de paraffine teinte en rouge (pour ne pas le citer). J’en ai dévoré des tonnes pendant ma grossesse ! Sacrées hormones !

Et puis il y a ces souvenirs qui font mal et que l’on tente d’effacer.

J’étais enceinte de 4 mois et en vacances avec Pap’s, lorsque j’ai ressenti pour la première fois un tiraillement bien étrange dans le bas-ventre, une douleur que l’on sent monter puis qui repart doucement, telle une vague. J’ai tout de suite compris ce que c’était mais par peur, ne voulais pas l’avouer.

J’ai consulté mon médecin quelques jours plus tard mais selon lui rien d’alarmant, « c’est physiologique » ma p’tite dame, le corps se prépare. Mais n’est-ce pas trop tôt ?

Les jours et les semaines ont passé et les contractions se sont succédées. Pap’s m’a porté aux urgences de la maternité à 5 mois de grossesse. Echographie, monitoring, prise de sang, une belle série d’examens. Les contractions étaient espacées de 20 minutes, il va falloir lever le pied…

A partir de ce jour d’octobre 2013, plus de travail, plus de voiture, des injections de progestérone tous les 7 jours et le suivi à domicile par une sage-femme 2 fois par semaine. Les journées étaient longues, les contractions n’ont jamais cessé mais mon bébé allait bien, c’était l’essentiel. Il fallait tenir, le garder au chaud le plus longtemps possible et, chaque jour qui passait était une victoire…

Puis vint ce jour de janvier, que j’ai vécu comme une délivrance. Un nouveau cap était franchi ! (Les « caps » sont des passages en terme de prématurité). Ma sage-femme m’a félicité et m’a autorisé à sortir, à marcher, bref à bouger ! J’allais enfin pouvoir réaliser quelques achats pour mon bébé ! Le lendemain Pap’s était de repos, l’occasion était trop belle et je vous laisse imaginer ma joie !

A suivre …

Publicités

15 réflexions sur “Ma grossesse de A à Y

  1. Pingback: La fin de ma grossesse | En mode Pirouette et Cacahuète

    • Tout à fait … Chaque grossesse est différente mais comme tu le dis, « elle nous offre le plus beaux des cadeaux » et le rôle de notre vie, celui de parent 😉
      Belle journée à toi et merci pour tes gentils petits mots. A très vite, grosses bises.

      J'aime

Ecrire un petit mot...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s